Ambassade d'Australie
France
Algérie, Mauritanie, Monaco, Tchad

Nos expositions

En ce moment

 

Antarctique : Terre de Science et de Paix

Du 20 octobre 2021 au 7 janvier 2022

Du lundi au vendredi (hors jours fériés), de 9h à 17h – 4 rue Jean Rey, 75015 Paris 
Entrée libre sur présentation d’une pièce d’identité

Photo de Guy Edgar avec l'accord de The Australian Antarctic Program

 

A l’occasion du 30e Anniversaire du Protocole au Traité sur l’Antarctique relatif à la protection de l’environnement (Protocole de Madrid), l’Ambassade d’Australie à Paris est heureuse de vous proposer l’exposition Antarctique : Terre de Science et de Paix qui vous plongera au cœur du continent blanc.

Ce protocole, signé à Madrid le 4 octobre 1991 et entré en vigueur en 1998, a véritablement changé le cours de la protection, gestion et gouvernance de l’environnement de l’Antarctique. Il désigne le continent blanc comme une « réserve naturelle consacrée à la paix et à la science » et interdit toute exploitation minière de ce dernier.

Dans le cadre d’Australia now France 2021-2022, nous voulons saluer cet accord qui est une initiative franco-australienne portée par les Premiers Ministres de l’époque, Michel Rocard (1930-2016) et Bob Hawke (1929-2019).

Cette exposition saura vous faire voyager vers le Pôle Sud au travers d’incroyables photographies de l’Antarctique. Vous pourrez également en apprendre plus sur le continent, son histoire, son environnement, les activités scientifiques qui y sont développées ou encore sur la vie dans les stations antarctiques australiennes.

 

Dessin du Territoire - Territoire du Dessin

Du 20 octobre 2021 au 7 janvier 2022

Du lundi au vendredi (hors jours fériés), de 9h à 17h – 4 rue Jean Rey, 75015 Paris 
Entrée libre sur présentation d’une pièce d’identité

Gauche : Patrice Balvay, 4°3'26''N,0°4'9.2"E-4°2'56",0°16'26"N,0°16'26"E (III) - Courtesy Patrice Balvay.

Droite  : Daphne Marks, Yalka at Karrkurutinytja (Rêve de l’Oignon de Brousse au Lac Macdonald) - Courtesy Ikuntji Artists

 

En octobre 2020, lorsque la Ville du Havre a lancé un appel à projets dans le cadre du programme Australia now France, l’artiste Patrice Balvay a spontanément proposé une œuvre inspirée de la relation particulière que les cultures aborigènes entretiennent avec les territoires. En effet, pour de nombreuses communautés aborigènes, le paysage résulte d’une interaction ancestrale entre les êtres humains et la Terre ; il est l’empreinte de récits véhiculant des valeurs et des mythes de création, appelés également des « rêves ». Cette thématique résonne de manière intime avec la démarche de Patrice Balvay, qui a déjà retranscrit par le dessin des déambulations dans divers paysages et les ressentis, les émotions, les impressions que ces marches lui ont inspirées.

Quand le centre d’art Ikuntji Artists a accepté de se lancer dans cette aventure, un dialogue s’est créé entre l’artiste français et les artistes femmes aborigènes du centre. Partages de photos ou de vidéos des artistes aborigènes en cours de création, de textes de réflexions ou d’images des carnets de croquis de Patrice Balvay : une œuvre collaborative est née, 14 toiles et dessins ont été réalisés dans un même esprit, sur deux continents et sont aujourd’hui réunis à l’Ambassade.

Cette exposition présentée d’abord aux Jardins Suspendus à l’occasion de « Le Havre, escale australienne » met donc en regard deux approches du paysage, et les imaginaires respectifs qu’il suscite. Le territoire vécu génère le dessin ou la toile, et en retour le dessin ou la toile deviennent un territoire à parcourir. C’est une œuvre unique qui vous fera voyager du Havre en Australie, d’Australie au Havre, selon les déambulations qu’emprunteront votre regard, vos sens, votre imagination.

Un projet à l'initiative de Patrice Balvay, organisé en collaboration avec IDAIA et la coopérative d'artistes Ikuntji à Haasts Bluff, en partenariat avec la Ville du Havre et l'Ambassade d'Australie en France, et avec le soutien de SIFA Logistics. 

Sous le commissariat de Patrice Balvay et Solenne Ducos-Lamotte, directrice d’IDAIA, en collaboration avec les sept artistes d’Ikuntji participant au projet, Ann Lane, Anne Dixon, Daphne Marks, Eileen Anyama Napaltjarri, Eunice Napanangka Jack, Keturah Zimran, et Patricia Multa ; et Chrischona Schmidt, manager d’Ikuntji Artists. 

 

 

Expositions passées

GOTHIQUE BLANC Petrina Hicks

Du 24 juin au 24 septembre 2021

 

Photo : Shenae and Jade 2005 de la série Sans titre 2005

Petrina Hicks : Gothique blanc, proposée par la National Gallery of Victoria, regroupe des créations réalisées entre 2003 et 2019 par la photographe australienne Petrina Hicks. Ensemble, les compositions chatoyantes, énigmatiques et surréalistes de Hicks transmettent l’ambiguïté et la complexité inhérentes à l’expérience féminine. À une époque où les questions de genre et de représentation sont plus que jamais d’actualité, les photographies de Hicks interrogent la représentation culturelle et visuelle des femmes et des enfants dans la société contemporaine et à travers l’histoire.

 

LONGITUDE/LATITUDE/SOLITUDE - Andrew Vukosav

Du 24 juin au 24 septembre 2021

 

« Longitude | Latitude | Solitude » est une impressionnante série de photographies aériennes du paysage australien réalisée par Andrew Vukosav. Lors de vols en solitaire, Andrew Vukosav a capturé l’immense diversité, la beauté et la singularité unique du paysage australien d’un point de vue qui bouscule les clichés touristiques habituels de « l’Outback ». Fruits de trois ans de travail, les clichés présentés dans cette exposition mettent en lumière l’Australie, des filigranes complexes et délicats des côtes aux vastes dunes et plateaux rocheux des déserts du centre. Avec ce projet, Vukosav a recherché une expérience photographique différente de celle consistant à tenir un appareil photo à la fenêtre du cockpit.

 

JARRACHARRA : les vents de la saison sèche

4 octobre 2019 au 10 janvier 2020 

 

Jarracharra : les vents de la saison sèche est une remarquable collection d’œuvres textiles réalisées par des femmes artistes Aborigènes du Bábbarra Women’s Centre, l’un des centres artistiques les plus isolés au monde, au cœur de la Terre d’Arnhem (Territoire du Nord, Australie). L’exposition met en lumière ces artistes qui utilisent des techniques contemporaines pour dépeindre leurs rites et récits traditionnels. Ainsi, en traversant l’exposition, le visiteur voyage dans les terres ancestrales du grand nord australien.

 

NGALA WONGGA - Signification culturelle des langues dans les Goldfields d'Australie-Occidentale

30 janvier au 6 septembre 2019

A l’occasion de l’Année internationale des langues autochtones, l’ambassade d’Australie en France accueille l’exposition Ngala Wongga : Signification culturelle des langues aborigènes dans les Goldfields d’Australie-Occidentale. Présentation en vidéo de l’exposition : https://vimeo.com/185575593

Ngala Wongga est une collaboration entre la photographe Martine Perret et la communauté aborigène de la région de Goldfields-Esperance, en Australie-Occidentale. Mêlant le paysage, le portrait et le multimédia, le travail de Martine Perret met en lumière le lien qui unit les « Elders » (Anciens) aborigènes à la terre, et souligne l'importance culturelle des langues menacées d'Australie.

 

Environ 120 langues autochtones sont encore parlées en Australie. Près de 110 d’entre elles sont en danger grave ou critique d'extinction. Mais il y a encore de l'espoir : on enregistre une augmentation importante de l’usage d’une trentaine de langues menacées grâce à des programmes linguistiques.

 

Photo : Andrew McLeish

 

W A L L   P O W E R - Contemporary Australian Photography

18 juin au 12 novembre 2018

WALL POWER : photographie australienne contemporaine présente le travail de vingt-deux photographes australiens majeurs, à travers leur exploration des mythes et légendes associés à la lumière, au paysage et à l'histoire uniques de l'Australie. Cette exposition réunit des œuvres emblématiques des photographes contemporains australiens les plus célèbres tels que Tracey Moffatt, Bill Henson et Christian Thompson.

 

Exposition Genèse -  William Robinson

29 janvier au 20 avril 2018

William Robinson est l’un des plus grands artistes australiens, qui a acquis une renommée internationale au fil des années. Il a reçu deux des prix australiens les plus prestigieux, le prix Archibald et le prix Wynne. Ses tableaux explorent les paysages variés dans lesquels il a vécu, et certains sont marqués par son passage à l’Atelier Bordas de Paris entre 1995 et 2006. Une exposition inédite de ses œuvres est organisée par la Queensland University of Technology à l’ambassade du 29 janvier au 20 avril.

 

Exposition Hear the Rattles (Entendre les cliquetis) - Christian Thompson

 Janvier 2018

Photo : Simon Patching
Christian Thompson est un artiste contemporain australien actuellement basé à Londres. Son travail explore les notions d'identité, de métissage et d’histoire. Une grande partie de son œuvre est liée à une démarche auto-ethnographique. L'artiste associe ainsi autobiographie et univers imaginaire tout en nuances pour produire des images qui relient son expérience personnelle à un contexte social, politique et culturel plus large.